Presse

Euro-Toques Luxembourg : pléiade de chefs pour menu de gala

9 août 2017, Commentaires fermés sur Euro-Toques Luxembourg : pléiade de chefs pour menu de gala

Euro-Toques Luxembourg mettra les petits plats dans les grands pour son menu de gala, le 26 juin au Sofitel Kirchberg, qui sera réalisé par des duos de jeunes chefs épaulés par des chefs plus expérimentés.

On commence à sentir la touche du nouveau président, Renato Favaro, qui veut mettre en avant la nouvelle génération. Lors du dîner de gala d’Euro-Toques, pour chaque plat, un duo de jeunes chefs sera chapeauté par un chef plus aguerri. Le tout orchestré par Cyril Molard (Ma langue sourit) et Arnaud Magnier (Clairefontaine).
C’est le 26 juin qu’Euro-Toques organisera son traditionnel et annuel dîner de gala, dans l’atrium du Sofitel Kirchberg. Quelque 200 personnes sont attendues pour déguster ce menu concocté par 24 chefs, une première dans le pays. C’est la commission «jonk chefs» qui a préparé ce projet. L’idée est de mettre en place ce genre d’événements pour que les jeunes chefs aient une exposition et une expérience de travail avec des chefs expérimentés. Les duos ont été formés par tirage au sort pour mélanger les genres et amener les jeunes à travailler à deux sans qu’ils connaissent forcément leur binôme auparavant.
« C’est le résultat du travail de la commission dirigée par Cyril Molard et Arnaud Magnier qui a pour mission de mettre en avant les jeunes talents , explique Renato Favaro, le président d’Euro-Toques. Cela représente pour ces derniers une grande opportunité de préparer un plat, de l’insérer dans un menu cohérent, et de travailler en duo pour un banquet de 200 personnes. Tirer au sort les duos est une manière de sortir des sentiers battus et d’amener des chefs à se connaître. C’est une expérience que l’on n’a pas souvent dans sa carrière.»

Pas destiné aux petits estomacs
Le menu n’est pas destiné aux petits estomacs. Pour 140 euros tout compris, les 200 chanceux qui auront réservé auront droit à six mises en bouche, une entrée froide, une entrée chaude, un entremets, un plat de poisson, un de viande, un prédessert, un dessert et des mignardises. Les chefs ne se paient pas pour cette soirée et Euro-Toques a fait appel à des sponsors pour faire un maximum de bénéfices qui seront reversés à l’association SOS Villages d’enfants. L’entremets est par exemple préparé à base de Nespresso qui se marie très bien avec le thon fumé snacké, un régal.
Côté boissons, on notera la présence de Cathy Mutis qui était en finale mondiale pour le Luxembourg au concours The Bartenders Society. Elle servira un cocktail pour accompagner le plat principal, histoire d’apporter une touche différente et encore une fois sortir des sentiers battus.

Quelques privilégiés de la presse ont pu goûter le menu en petites portions en avant-première. Les chefs étaient encore en rodage, mais le résultat était à la hauteur des attentes. Sauf pour Renato Favaro, dont l’œil et le palais aiguisés ont remarqué quelques petites choses à rectifier, mais le président est globalement fier du travail accompli : « Ce n’est pas évident à organiser, mais ceci a pu se faire grâce aux commissions mises en place et aux chefs dédiés qui se sont attelés à ce projet, en plus de leur travail déjà très prenant dans leurs établissements respectifs. Il a fallu également faire un gros travail de coordination pour que le menu soit équilibré et qu’on ne se retrouve pas avec le même ingrédient dans tous les plats. »
Pour en revenir au menu en lui-même justement, on notera – entre autres – la panacotta d’asperges blanches sur un crumble aux noisettes et sa fine gelée à la cardamome en mise en bouche. Les gambas et le homard pour ce qui est des entrées puis le maigre cuit à basse température accompagné d’asperges blanches, pop-corn fumé et hollandaise à l’orange. Pour la viande, on relèvera le filet de canette de chez Burgaud, pommes Granny infusées coriandre, oignons doux des Cévennes, jus perlé à l’huile d’olive noire de chez Munoz. Ce qui a le plus agréablement surpris les goûteurs du menu, c’est le prédessert intitulé «pique-nique sucré du jardin».
Avec des ingrédients tels que l’aneth, le céleri, le fenouil et la groseille, le résultat est délicieux et tout en finesse. Une véritable découverte concoctée par Pauline Petit (Ma langue sourit) et Yoann Zanier (Bistronome) chapeautés par Raphaël Stéphane (La Bohème). Les réservations vont bon train pour le 26 juin, s’il n’est pas déjà trop tard.

EuroToques Luxembourg